Qu'est-ce que la blockchain?

Partager cette page

« Blockchain ... nous devrions faire quelque chose avec cela », a déclaré chaque organisation en 2017 et 2018. Presque chaque jour, un communiqué de presse est publié sur une nouvelle initiative de blockchain lancée, par exemple, par une banque. Dans cet article, nous expliquerons qu'est-ce qu’une blockchain et si elle est susceptible d’initier une révolution. Mais commençons tout d’abord par l’histoire du Bitcoin, car Bitcoin et blockchain sont indissociables.

La technologie blockchain est une petite partie de Bitcoin

En 2008, Satoshi Nakamoto a écrit le livre The Bitcoin Whitepaper. Dans cette œuvre, il (ou elle) décrit une nouvelle devise appelée Bitcoin.

Le livre décrit également un système de comptabilité avec lequel vous pouvez suivre toutes les transactions effectuées en Bitcoins en indiquant qui est propriétaire de quoi. Ce système de comptabilité est constitué de charges de grands livres conservées par tous les membres du réseau Bitcoin. Une caractéristique importante du système est que tous ces membres décident ensemble si une transaction est approuvée ou non.

Les transactions effectuées sur le réseau sont traitées par blocs. Ce travail est effectué par des ordinateurs appelés mineurs. C’est seulement si un bloc contient les informations correctes du bloc précédent, qu’il est considéré comme valide et ajouté à la chaîne de blocs existants.
Chaque bloc possède des caractéristiques numériques uniques, appelées hash. Le hash d'un bloc précédent est toujours traité dans le bloc suivant. De cette façon, une chaîne de hashes est formée entre tous les blocs.

Ce système de comptabilité ne s’appelle pas réellement « blockchain » dans le livre. Ce terme a été inventé beaucoup plus tard. Nakamoto ne souligne même pas la structure comptable dans son œuvre, ce n’est qu’une des nombreuses caractéristiques de Bitcoin.

Dans cet esprit, il est remarquable que certaines personnes critiquant le Bitcoin disent ne pas croire en Bitcoin, mais croire au système Bitcoin : la technologie blockchain. Après tout, une blockchain sans Bitcoin ne serait pas la même.

Quelle est la particularité de la blockchain ?

La technologie de la blockchain, telle que décrite par Nakamoto, présente quelques caractéristiques distinctives.

La blockchain est un registre public de transactions décentralisé. Ainsi, au lieu d’une seule personne ou entreprise contrôlant le tout, des milliers d’ordinateurs du monde entier sont connectés au réseau. Ces ordinateurs s'appellent des nœuds et chacun d'entre eux possède une copie de la blockchain actuelle. Certains de ces nœuds, appelés mineurs, traitent toutes les transactions Bitcoins dans des blocs de la blockchain.

Lorsque quelqu'un exécute une transaction, celle-ci est envoyée au réseau et les mineurs utilisent des algorithmes très complexes pour déterminer si la transaction est valide. Si c'est le cas, ils ajoutent la transaction au bloc de transaction en cours et le connectent au bloc de transaction précédent. Ce processus est nettement plus sûr que les bases de données traditionnelles car des milliers d’ordinateurs sont impliqués. Si vous voulez pirater le réseau, vous devrez pirater simultanément tous ses ordinateurs dans le monde entier.

Un autre avantage de la technologie de la blockchain est que vous n’avez plus besoin de faire confiance à une tierce partie centrale, comme une banque par exemple. Tout le monde peut jouer le rôle que jouent les banques, puisque tout le monde a accès à toutes les données. Cette technologie pourrait être potentiellement utile à des fins multiples et pas seulement en Bitcoins.

La blockchain est donc une base de données distribuée et décentralisée dans laquelle les transactions sont stockées. Le terme de « registre » est souvent utilisé pour rendre les choses plus faciles à comprendre. Ce registre est partagé avec tous les nœuds connectés au réseau.

Cela peut sembler plus difficile que ça ne l’est vraiment, ainsi voici un rapide glossaire :

  • Ledger ou registre : liste ou base de données contenant des informations sur tous les blocs.
  • Stocké : Dans chaque bloc, des informations (données) sont stockées. Ces informations pourraient être n'importe quoi ; avec Bitcoin ce sont des données de transaction.
  • Distribué et décentralisé : normalement, une partie centrale est responsable de la gestion de toutes les données. Mais avec la technologie blockchain, des milliers de parties sont toutes responsables et connectées les unes aux autres. Toutes ces parties ont une copie du même registre, et reçoivent et mettent à jour lorsque quelque chose change.
  • Partagé avec tous les nœuds connectés au réseau : chaque ordinateur connecté au réseau qui exécute la blockchain possède la même copie du registre.

Comment fonctionne une transaction de blockchain ?

Vous pouvez résumer une transaction de blockchain en procédant comme suit :

  1. Julia veut envoyer une transaction.
  2. Julia exécute la transaction.
  3. Julia propose la transaction au réseau.
  4. Un ordinateur (mineur) du réseau confirme que la transaction a été effectuée et l’approuve si toutes les informations sont correctes.
  5. La transaction de Julia est incluse dans un nouveau bloc ajouté pour la blockchain.
  6. La blockchain mise à jour est envoyée à tous les membres du réseau.
  7. Terminé !

Qu'en est-il de toutes ces blockchains ?

De nombreuses organisations expérimentent la technologie blockchain, mais ces projets répondent-ils aux exigences de la blockchain ou ressemblent-ils davantage à une base de données classique ?
Lorsqu'une entreprise affirme avoir lancé un projet de blockchain, il est toujours bon de poser les questions suivantes :

  • La blockchain avec laquelle vous travaillez est-elle décentralisée ?
  • Est-elle accessible à tout le monde ?
  • Est-elle distribuée ?
  • Existe-t-il une incitation à garder le réseau à jour et sécurisé ?

Ces questions sont importantes car la blockchain est un sous-produit de Bitcoin. Bitcoin est un réseau financier décentralisé peer-to-peer. Comme vous pouvez l’imaginer, il est extrêmement important que les utilisateurs d’un réseau se mettent d’accord sur l’état de ce dernier et décident ensemble des transactions valides. Mais qui détermine cela ?
Dans un système centralisé comme notre système financier actuel, nous faisons confiance à des tiers pour définir ces règles. Lorsque vous vous connectez à votre environnement bancaire numérique pour vérifier votre solde, vous devez faire confiance à la banque qui tient son registre à jour, ce qui vous garantit que le solde affiché est exact. Comme le registre de votre banque n’est pas accessible au public, il est difficile à vérifier.

Dans un système décentralisé, nous ne souhaitons pas faire confiance à une tierce partie. Il faut donc trouver une nouvelle solution pour que le réseau trouve un consensus. Bitcoin utilise un mécanisme de consensus basé sur la « preuve de travail ». Fournir une preuve de travail est un processus que nous appelons le minage.

Est-il possible d'avoir une blockchain sans mineurs ? Oui, mais dans ce cas, le terme blockchain serait assez trompeur. Vous devez utiliser un mécanisme de consensus différent et il y a de fortes chances que ce mécanisme ne soit pas décentralisé. Cela signifie que toutes les caractéristiques uniques et très importantes de la technologie blockchain, telles que l'immuabilité, l'absence de permission et l'ouverture sont maintenant perdues. Et ce qui reste est juste une base de données basique avec un nom accrocheur.

Partager cette page